Séisme en Haïti : le secteur culturel est touché jusqu'aux os


À genoux se trouvent les départements de la Grand'Anse, du Sud et des Nippes après le passage du tremblement de terre le samedi 14 août 2021 vers 8h : 30. Certaines conséquences sont immédiates, d'autres, non. Le secteur culturel laisse déjà apparaître ses blessures provoquées par cette catastrophe combien meurtrière.


Tous les 15 août en Haïti, les communes de Petit-Goâve, des Cayes et de Cap-Haïtien fêtent la patronne de leur ville : la Notre-Dame. Beaucoup d'activités ont été programmées, mais n'ont pas pu avoir lieu en raison du tremblement de terre causant d'énormes dégâts matériels et des pertes en vies humaines dans le grand Sud du pays.



Des bals qui devaient se tenir dans les communes de Petit-Goâve et des Cayes sont annulés. Le groupe Kreyòl La qui s'était rendu dans la cité de Faustin Soulouque, n'a pas pu s'offrir en spectacle pour l'occasion tant attendue.


Cependant, Kreyòl La n'entend pas rebrousser chemin. T-Joe et les siens se dirigent dans le département du Sud, l'idée d'apporter leur aide à la population méridionale touchée profondément par ce temblement de terre.


Quid de Nu-look ? La même danse. La formation musicale, menée par le maestro Arly Larivière, ne peut se produire ni à Petit-Goâve ni dans le département du Sud frappé largement par le cataclysme dont le bilan partiel est de plus de 700 décès et de 2800 blessés.


Quelques jours avant le passage de la catastrophe, la mairesse des Cayes, Madame Sylvie Rameau avait annoncé l'annulation de l'habituel festival dénommé "festi-gelée" déroulé sur la plage de gelée en raison des mesures prises par les autorités haïtiennes en ce qui a trait à la Covid-19 qui bat son plein dans le pays.


Ce séisme de magnitude 7.2 ne fait que remuer le couteau dans la plaie du secteur culturel haïtien, déjà en mal d'activités vu la montée grandissante des cas du coronavirus dans le pays depuis un bon bout de temps. En dépit de cette situation, les groupes et artistes s'efforcent à satisfaire leurs fans.



Wesker Sylvain