Ricar-D fait son retour dans la musique


Après un grand mutisme, le natif de Tabarre, Ricardy Joinville a décidé de faire son grand "come-back" dans le monde musical. Ce jeune artiste marié, âgé de 34 ans et vivant au Canada, a un grand parcours musical, il veut le continuer à tout prix mais cette fois en solo.


À l’âge de 5 ans sa famille a découvert son talent, depuis lors il a commencé à participer à des activités religieuses tels que: les concerts, et les réveils organisés par l’Eglise Baptiste Unie de Cazeau dont il était un membre très actif. Depuis son enfance il est une personne très responsable dans la musique. À l’âge de douze ans il a fondé un groupe baptisé « Les Agneaux de Dieu » composé de plus d’une trentaine d’enfants dont il était le seul maestro.


« Pour mon âge c’était pas une tâche vraiment facile de fonder et de diriger un groupe constitué d’enfants dont j’étais le seul maestro », a-t-il déclaré.


Il continue de poursuivre son grand rêve entre 15 et 16 ans en fondant avec ses frères religieux un autre groupe nommé « Zeklis ». C’était un groupe évangélique libre très demandé. Zeklis jouait sur plusieurs scènes religieuses dans des croisades, des concerts et des réveils. Quelques années plus tard le groupe s’était dissout. Sans perde beaucoup de temps il a intégré un autre groupe connu sous le nom d'« Impact Génération ». Son plus grand souvenir, c’est d’avoir participé dans le concours de chant de Noël organisé par la Télémax en 2011 avec ce groupe qui a pu atteindre le troisième tour.


Pour Ricardy et la musique c’est une histoire sans fin. Il a fait beaucoup d’expérience en intégrant plusieurs groupes depuis son jeune âge. Quelques amis, des condisciples et lui ont décidé de mettre sur pied une belle initiative qui va marquer une partie sa vie. Ils ont été unis par l’idée de fonder le « Boys In Business » (B.I.B) qui a fait pas mal de succès. En 2012, le groupe a sorti leur premier projet qui était un mixtape intitulé « Li Pa Mixer ». Pendant cette aventure, lui et ses amis ont réalisé plusieurs vidéos carnavalesques. « Perfect Lanmou » et « Plezi Kreyòl » sont leurs deux projets qui ont connu le plus de succès. L’un parle de l’amour et l’autre de la culture haïtienne. La vidéo du titre Plezi Kreyòl a été shooté dans plusieurs grandes villes du pays comme Cap-Haïtien, Jacmel et Mirebalais.


Grâce à leurs grands efforts, en 2016 ils ont été contactés par un manager nommé Ronald Lebeau pour participer dans le carnaval du pays Saint-Martin où ils ont passé environ 15 jours. Le titre « Wach Manman » était leur dernière sortie, après ce carnaval ils ont trouvé le visa pour les États-Unis c’est à ce moment que l’aventure a pris fin. « Avec ce groupe j’ai connu beaucoup de difficultés, des humiliations, j’ai reçu des critiques parce que j’étais membre d’Eglise même ma famille m’a lâché », a-t-il expliqué.


Après environ 4 années sabbatiques Ricardy est retourné tout feu, tout flamme mais cette fois il revient en solo. Premièrement il a changé son nom d’artiste qui était JO.RI, un surnom qui était formé avec deux premières lettres de son nom et de son prénom. Maintenant c’est Ricar-D un nom qu’il rêve de faire devenir une marque.


Pour ce grand retour il a sorti le 31 août dernier son premier single intitulé « Manzè », dans cette musique il parle d’une jeune fille qui est très attirante, tout homme du quartier est intéressé par elle mais personne n’a jamais eu la chance de la toucher et de même oser la coucher. Pour la fin de cette année il a deux autres projets à venir « Cœur Brisé » et un autre vidéoclip.


« Les candidats ont toujours besoin de nous au moment des campagnes électorales, mais quand ils gagnent ils nous ignorent. Je n’ai jamais entendu un politicien même ceux qui font partie du monde musical proposer un projet de loi pour que la musique devienne une profession », a-t-il souligné.






Edwardo Pierre

pierreedwardo10@gmail.com

    ADDUCTION MEDIA
Adduction Photo Profile.jpg
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"