Nu Look aurait-il déjà perdu quelques fans?


Nu Look fête ses 20 ans en Haiti à travers plusieurs bals. Une des affiches a particulièrement suscité une vive polémique. Celle programmée pour le 30 décembre dernier et qui a finalement eu lieu le dimanche 3 janvier 2021, pour le compte de Chris Productions, une structure dirigée vraisemblablement par le chef de gang dénommé Chrisla.


Dans le cadre de son 20e anniversaire, le groupe Nu look a opté pour une tournée de fin d'année en Haïti. Dans la zone métropolitaine de Port au Prince comme dans certaines villes de province, la bande à Arly a perfomé pour ses fans après plusieurs mois d'absence dûs à la pandémie de Covid-19.


Parmi ces prestations, celle du 30 décembre 2020 a fait l’objet de polémique, après que l’influenceur John Colem Morvan eu lancé l’alerte sur les réseaux sociaux à travers son show "Ayiti Kò Touni". Les réactions ont eu pour effet, l’annulation de l’événement.


Subterfuge? diversion? L'activité a eu lieu le dimanche 3 janvier. En effet, le fils de Daniel Larivière s’est produit à Fontamara sur une place publique, toujours à l’initiative du caïd impliqué dans des cas de kidnapping, selon certains fans en colère.


Sur les réseaux, certains fans n'ont pas caché leur “désillusion” et leur “déception” face à cette décision du groupe. Certains vont jusqu’à déchirer les posters du groupe Nu Look ou encore briser des disques (CD) originaux pour exprimer leur colère.


“Arly quitte le camp de la population pour s’allier à des bandits”, peut-on lire sur la toile.


"Nu Look aujourd'hui a 20 ans et c'est grâce au support de ces fans que nous sommes arrivés là. Nous serions ingrats si nous n’étions pas venus les satisfaire”, a lâché le chanteur.


Dans la foulée, Pierre Phaill Goudou, journaliste et ancien DJ pense qu'Arly a fait un choix difficile et qu'il doit l'assumer. Beaucoup des proches du chanteur ont attiré son attention autour des conséquences de ce bal sur la réputation de son groupe, selon Goudou.


“Je suis sûr que le maestro Arly savait que la situation prendrait cette tournure, ce n'est pas une surprise pour lui. Maintenant à lui de redresser la barque”, poursuit le journaliste.


Quant à Chedlor Limage, animateur de radio et ancien Responsable de communication de l'orchestre septentrional, ceux qui critiquent Arly doivent se mettre à sa place. Ils peuvent ne pas être en mesure d'imaginer à quel point Arly pourrait être l'objet d'éventuelle pression ou de menaces.


“Si la population détient toutes ces informations sur les présumés bandits, ils n'ont qu'à se rendre à la police afin que les ghettos soient pacifiés. On ne peut pas detruire la carrière d'Arly pour une simple affiche”, lance le nordiste pour défendre son co-régionnaire.



Toutefois, Chedlor espère que le principal concerné doit être plus vigilant à l’avenir, notamment avec ceux qui planifient les schedules de prestations pour le groupe.


Pour Harry Luc, promoteur et manager de l'artiste Bélo, les choses ne sont pas noires ou blanches. Le Saint-Marcois prône plutôt l’entr’aide pour cette nouvelle année. Alors que Lamy Georges, animateur à radio Méga estime que le groupe Nu Look devait réellement annuler cette soirée.


Déçus et frustrés, des supporters estiment qu’il faut un peu de moralité dans le secteur du divertissement. Pourtant, jouer ou ne pas jouer pour un chef de gang, selon Arly, relève tout simplement d’un problème politique.


Quelles seront les conséquences de cet incident sur l’avenir du groupe qui vient de boucler deux décennies? Nu Look aurait-il perdu quelques fans?






Richason Bigot

richardsonwiltesbigot@gmail.com

    ADDUCTION MEDIA
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"