En pleine période de Covid 19, des musiciens haïtiens peuvent se frotter les mains

Qui l'aurait imaginé? Au moment où la Covid 19 fait peur et couler de larmes des musiciens haïtiens sont fort actifs. Ils profitent dudit moment pour satisfaire leurs fans mais aussi pour grossir leur bourse. Depuis quelques semaines les réseaux sociaux sont en ébullition tous les week-ends car des musiciens s'offrent en spectacle et quant aux mélomanes ils sont souvent dans l'embarras de choix.

 

Il n y a pas que les bals virtuels dont les artistes profitent. Certains prennent cette période pour travailler au studio afin d'apporter quelque-chose de neuf après le confinement, d'autres en profitent pour passer plus de temps avec leur famille.

 

Si l'on peut croire des musiciens de renom comme Richie ou encore Richard Cavé, ils profitent de ce confinement pour pondre des textes et composer des morceaux qui feront les délices des fans. Sans doute après cette période longue comme un jour sans pain, les mélomanes couleront des jours heureux.

 

Quant à Michael Guirand, la figure de proue de la formation Vayb, ce confinement lui donne la chance de passer plus de temps en famille d'une part et d'autre part de pratiquer le sport pour perdre quelques kilos. Il faut dire que l'ex chanteur du groupe CaRiMi était en surpoids selon les constats de nombreux observateurs.

 

Ce qui fait couler de l'encre, c'est l'organisation des bals virtuels qui rapportent des sommes faramineuses aux musiciens haïtiens. Personne ne pensait que le confinement serait une vache à lait pour nos musiciens. Ces évènements qui seraient initiés par Chokarella et Dream Promo sont tout à fait bénéfiques non seulement pour les artistes mais également pour quelques hôpitaux du pays.

 

Si l'ont tient compte des chiffres dévoilés, les bals virtuels sont de loin plus rentables et ont plus d'audience que les bals réels. Un constat que plus d'un a fait pendant le confinement.

 

De Konpa Kreyòl qui a lancé la première pierre à la formation musicale Ekip, le nec plus ultra du genre, sans oublier les événements inouïs de Klass, Darline Desca, Fantom, Nu-look ou encore le Flash-back de T-vice, nos musiciens peuvent se réjouir en cette pleine période de Covid 19. "À quelque-chose malheur est bon."

 

Si pour certains cette période est noire, douloureuse et stressante, pour des musiciens elle apporte plus de peur que de mal, plus de dollars que de jours sans espoir, encore plus de "views" que de fans dans les clubs habituels.

 

En dépit de tout, les artistes et groupe précités ont trouvé des fleurs sur leur chemin, néanmoins d'autres n'y ont trouvé que des épines. Submergé par l'émotion après le sacre de Fantom, Topy-x a présenté un show sans queue ni tête. Pour une raison ou une autre Kennyway et Djakout # 1 n'ont pas fait recette. Harmonik non plus ne se figure pas dans le cercle fermé des meilleurs. On ne saurait oublier Tony Mix et ses "live chè" tous les dimanches qui, à petits feux perdent de plumes.

 

Cela ne s'arrête pas, d'autres artistes et groupes se sentent avoir la balle au pied. Les fans et internautes auront encore quelque-chose à mettre sous les dents dans un futur très proche. Ils peuvent s'attendre à d'autres évènements virtuels. Kreyòl la annonce d'ores et déjà son anniversaire pour le 30 mai 2020. Le groupe Rock Fam ne reste pas sur son silence après que Fantom a décroché la timbale, le 7 juin Atroce et les siens s'offriront en spectacle. Pour la fête des pères un tandem entre T-Vice et Sweet Micky annonce déjà les couleurs. Une pléiade d'artistes et de groupes sont en pleine préparation selon les dires de Carel Pèdre, l'une des figures incontournables de ces bals virtuels. Nous pouvons citer, entre autres, Septentrional, Magnum Band, Toxic, BIC.

 

Les groupes et les artistes utilisent toutes leurs armes l'histoire de marquer cette période, soit par le décor, soit par des milliers de "views". Certains ont combiné les deux, d'autres n'ont ni l'un ni l'autre. Toutefois, si la Covid 19 appauvrit et effraie certaines gens, quant aux musiciens haïtiens, ils peuvent s'en frotter les mains.

 

 

 

Nazaire "Nazario" JOINVILLE

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

    ADDUCTION MEDIA
Recommanded Reading
Search By Tags
Please reload

Follow "THIS JUST IN"