Grande réussite pour la première journée de la 12 ième édition du festival international musiques et danses traditionnelles d’Aquin

April 19, 2019

 Rassemblement des enfants au bord de mer, les interventions des différentes personnalités soutenant cette initiative sont entre autres les points forts marquant le lancement de la 12ème édition du festival international musiques et danses traditionnelles le jeudi 18 avril 2019 sous le regard bleu de la mer d’Aquin.

Organisé depuis 12 ans par la Fondation Aquin Solidarité, ce festival est un joyau pour les aquinois. La fondation dirigée par l’ancienne ministre de la culture Magalie Comeau Denis sait comment attirer les regards et la curiosité de plus d’un. Au milieu de cette première journée il y a de quoi pour nourrir l’esprit et l’imaginaire des enfants, des adolescents avec un atelier sur la problématique des filles mères présenté par Marie Murielle Morné, atelier de photographies, spectacle de rue et de conte pour enfants par Paula Clermont Pean.


Plus tard dans la soirée après les brèves interventions de la responsable de la FAS en l’occurrence Magalie Comeau Denis et de la maire adjointe de la commune d’Aquin Josette Momperousse, un public très diversifié doté d’un grand enthousiasme attendait les premiers concerts du festival qui se déroule du 18 au 20 avril 2019. On peut dire que les artistes, en grande majorité, ont su répondre à l’attente du public. La troupe de danse d’Aquin qui, en bougeant leurs corps au rythme du tambour, a figé le regard de l’assistance.


La soirée a continué avec gaieté. Alexa, Slooze, Shoomy, trois jeunes chanteuses ont uni magistralement leur voix pour offrir un bon spectacle à ceux qui ont fait le déplacement. Ekilib konpa d’Aquin, Siromiel cette formation musicale composée exclusivement de femmes, se sont produits tour à tour sur la scène de la place d’armes d’Aquin. Leur maitrise du public a été impeccable. La partie se poursuivait sans difficulté avec Darline Desca. Cette dernière qui poursuit la célébration de ses 10 ans de carrière musicale. Malheureusement les choix musicaux de Darline Desca n’ont pas été en sa faveur. Pour une première participation à ce festival, elle a encore du pain sur la planche. Pour les aquinois Darline Desca est une inconnue. De quoi sortir de sa zone de confort dans la capitale. Sa prestation était très moyenne. Avec une idéologie propre visant à mettre le tambour au devant de la scène « Pawòl tanbou » a assuré l’essentiel. Et pour couronner la soirée , le très populaire Baky a prouvé qu’il détient la région sud du pays en matière de RAP.
Pas trop de critiques négatives à l’endroit de l’équipe organisatrice dont la gestion de la scène a été remarquable. Pour une première journée, la FAS a de quoi se réjouir. Rappelant que le thème de cette 12ème édition est : Aquin un modèle de possible.

 



Adlyne Bonhomme
b.adlyne@yahoo.com



 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

    ADDUCTION MEDIA
Recommanded Reading
Search By Tags
Please reload

Follow "THIS JUST IN"