Les jeunes talents de Kenscoff sous les projecteurs à l’occasion du 70ème anniversaire de la fête du

Ce mercredi 05 décembre 2018, sous l’égide des jeunes groupes ethnies de la commune de Kenscoff, les jeunes ont pu exhiber leurs talents au grand public. Une initiative supportée en grande manchette par le citoyen Jean Wilner Joseph a attiré l’attention de nombreux kenscovites. Tous les étrangers croyaient avoir été à Moscou ou à Alaska car le froid de Kenscoff obligeait tout le monde à porter des chandails ou des manteaux. C’est sur le podium du club mythique "Le Florvil" que les jeunes talents ont eu rendez-vous avec les mélomanes. Une première rencontre qui marquerait à jamais leur carrière. Sous l’œil bienveillant de la presse parlée, écrite et télévisée, ces jeunes, depuis le backstage se montraient hyper motivés pour s’offrir en spectacle. Entre la fierté de donner des performances pour leur ville natale à l’occasion de la fête patronale et l’envie de lier connaissance à ce grand public présent dans la salle depuis une demie heure, une lueur d’espoir pour la musique haïtienne se dessinait sur leur visage. Harmonie Konpa, ce groupe à la ligne cuivre a donné le coup d’envoi. En bon maître de cérémonie, Sanchez Pierre, le Directeur de la radio Surprise FM a bien mené la danse. Mass talent, un autre groupe de cette localité a gravi le podium aux environs de 9h 30 pour apporter son grain de sel à cette belle soirée. Et sans oublier KajouKonpa, un groupe qui peut se retrouver sur la liste des jeunes groupes pouvant assurer la relève de la musique haïtienne. Ces jeunes ont grand besoin d’un bon coaching. Ti Boulos, quant à lui, fait bouger le public à sa façon. Star et AfrikaRar ont été, entre autres les cerises sur le gâteau. Malgré ce froid, Chiwawa, dans ses animations a enflammé la salle et a fait bouger même ceux qui tremblaient. Des chandails flottaient comme des drapeaux quand celui-ci mettait le public en liesse. Positive vibration a cassé le rythme et le public s’apprêtait déjà à vider les lieux. AtakSansib et Union clic se chargeaient de boucler la boucle. Quoique la salle ait été quasiment vide, aux environs de 1h 30 le DJ populaire Tony a offert ses plus beaux mixes. Ce n’est pas toujours facile de prendre des risques avec des jeunes groupes pour monter un tel spectacle, mais quand l’idée est de les mettre en valeur, tout le monde pourrait être satisfait de leurs talents. Nous espérons que les jeunes groupes Ethnies et le citoyen Jean Wilner Joseph n'attendent pas jusqu’au décembre 2019 pour offrir aux kenscovites une activité de cette envergure.

Me Richarson Bigot, Av. richarsondsonwiltesbigot@gmail.com

    ADDUCTION MEDIA
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"