MASS COMPAS ET RAM, UN MARIAGE RÉUSSI


Il est déjà 11h30 PM quand le groupe RAM investit le podium de BackYard pour donner le coup d'envoi du tendem annoncé avec le groupe Mass Compas de Gracia DELVA. Un espace visiblement inapproprié pour ce genre de fête. Les fêtards s'y accommodent et s'amusent avec désinvolture. RAM, un groupe à tendance RACINE qui a son public compact et qui ne l'abandonne jamais. Situation gênante pour les musiciens de bien se positionner sur le podium. On arrive même pas à établir une différence entre le public et les musiciens, vue l'étroitesse de la salle. RAM égal à lui même dans sa prestation. Nous devons également souligner l'absence chronique d'un keyboardiste, dont les solos dans les versions originales sont laissés au soin du guitariste. Quand vient le tour de Mass Compas pour offrir au public sa performance tant attendue, La Super Star de la bande, l'honorable sénateur Gracia DELVA, est escorté par ses bodyguards pour rejoindre ses musiciens. Le public est en liesse depuis l'apparition du chanteur avec un look qui leur rappelle à quelques bons souvenirs de Gracia, pendant son passage au sein du groupe ZENGLEN. Après que Junior BONHEUR, chanteur du groupe BUZZ, termine sa participation avec Mass COMPAS sous l'invitation du chanteur, Steeve Khé de Djakout #1, à son tour, interprète APWOUVE , qui met de l'huile sur le feu. Il gratifie également le public des paroles d'une des chansons fraîchement sorties sur le dernier album de son groupe (NPDD), à savoir ABITUD. Il est rejoint par l'ancien Keyboardiste de K-Dans et Klass, Wesly, qui l'accompagne dans ses quelques accords musicaux. La chanson fait l'affaire de Mass compas, puisque la fête allait atteindre son paroxysme. Entre musiciens, amis, journalistes et responsables de formations musicales, la configuration du stage est comparable à une véritable manifestation populaire. Et on peut dire clairement que pendant ses 14 ans d'existence, Mass Compas n'a jamais été aussi bon comme il l'est aujourd'hui. Marier ces deux tendances, une initiative à encourager même si l'espace de BackYard reste la seule mauvaise note de la soirée. Richarson BIGOT, journaliste Culturel. Richardsonwiltesbigot@gmailcom

    ADDUCTION MEDIA
Recommanded Reading
Search By Tags
Follow "THIS JUST IN"