"1000 Excuses" pour Alpha et Zomò

September 23, 2017

 

 

 

Dans un marché musical haïtien qui fonctionne encore à l'amateurisme, les circuits sont
de plus en fermés aux nouveaux talents. Entre-temps, l'éclosion des jeunes artistes peine encore à être effective. Il n'y a pas assez d'opportunités. Tout compte fait, mise à part de la qualité du produit à offrir, il faut absolument avoir accès à certains couloirs ; des portes auxquelles on ouvre rarement à ceux qui n'ont pas déjà un nom dans le secteur. Vous vous dites peut-être que c'est scandaleux, mais c'est la réalité de chez nous. Bref.

Alpha et Zomò, AZ pour faire court, forment depuis quelques années un duo qui marche, surtout à Saint-Marc leur fief. Entre des collaborations à succès et des prestations un peu partout dans le département de l'Artibonite, les deux anciens membres de "Negriye" gagnent petit à petit la sympathie des consommateurs. En dépit de plusieurs produits de qualité, ils ont dû attendre la sortie de leur tube "Life goes on" en 2012 pour se faire connaître du grand public. Ce morceau a été favorablement salué par les critiques. Il a été pendant un certain temps le refrain que l'on retrouve sur toutes les lèvres en Haïti. Dans les tap-taps à Port-au-Prince, sur les ondes des radios, sur le petit écran des télévisions [...], le tube a cartonné. Un véritable Hit confirmé, une espèce de "Hymne national" pour reprendre les éloges de Fantom, rapeur notoire de Barikad Crew.

En effet, dans la foulée de ce succès retentissant, à part d'augmenter leur côte de popularité sans cesse grandissante, le talent des deux Saint-Marcois a séduit des promoteurs, qui n'ont pas hésité à faire appel à eux pour animer des spectacles à travers tout le pays. Consécration !

En fait, comme il fallait s'y attendre, Antoine Pracède (Alpha) et Caleb Webster Fénélon (Zomò) deviennent très sollicités, au point à un moment ils ont dû s'installer à Port-au-Prince.
Le 14 février 2015, comme le symbole d'un cadeau aux amoureux à l'occasion de la Saint Valentin, ils ont sorti "Lanmou entèdi"; une véritable chanson poison que l'on peut écouter sans risque d'être contaminé.

Avril de la même année, pour répondre aux attentes du public à bout de patience, les deux compères ont signé leur premier album sous la couverture de "Kwè nan rèv ou". Pour une raison ou une autre, l'opus n'a pas connu le succès escompté. Malgré ce petit faux pas, dû à un problème de promotion de l'avis de certains observateurs, le duo continue à travailler pour plaire aux mélomanes. Ainsi, le 26 août 2017, après des mois de promotion, Alpha et Zomò ont soumis "1000 Excuses" à l'appréciation du public.

C'est un projet musical de quinze titres, incluant l'intro. "Pitan'm", "Lanmou bel ", "Ayiti", "Tu me manques again", "Enterè pèsonel" sont parmi les titres composant la tracklist de l'album. Entre le social et l'amour, le contenu de l'opus traite diverses thématiques. Sur ce disque, les intéressés veulent être des porteurs de messages positifs, dans une société de plus en plus exposée à la rancune des uns et à la haine des autres.

Côté rythmique, plusieurs tendances, dont RnB, Reggae ont été exploitées sur les quatorze chansons compilées sur le CD. Pour la réalisation du travail, les protégés du label NTMG (Nouvo Testaman Music Group) ont bénéficié la collaborations d'autres artistes, tels que : Krispek , Lord Imp, Lord Kaz, Marinad 007 et ED Daliriks.

Pour l'instant, l'équipe qui se charge de la promotion de l'album planifie d'autres vente signatures à travers le pays et la mise en ligne de l'opus sur des plateformes digitales, dont Amazon en particulier. En attendant, à ceux qui ont déjà le produit dans leur coffret, bonne écoute !

Osman Jérôme
Twitter : @bco185

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

    ADDUCTION MEDIA
Recommanded Reading
Search By Tags
Please reload

Follow "THIS JUST IN"